Sculpture: Claude Justamon

“Effacer l’individualité pour révéler une personnalité plus profonde, effacer tout signe d’identification jusqu’à frôler une osmose entre masculin et féminin, dénuement, humilité.

Ne laisser sur soi aucun vestige de l’ornement pour être plus près de la pureté, de la vérité, ce long chemin intérieur....”

Les sculptures de Claude Justamon ne peuvent laisser indifférent, tant elles touchent à l'intime, au pur, à l'essence..

Porteurs de dignité, de force, de pureté et de sérénité, ses personnages androgynes le sont aussi de questionnement.

Compagnons de voyage dans une embarcation que nous partageons tous, ils nous proposent de nous mettre à l’écoute de nous-mêmes et du monde qui nous entoure pour tenter d’en écrire un avenir plus harmonieux et plus serein.

Se voulant hors d’atteinte d’un tourbillon d’un monde où règne trop souvent l’agitation, sans en être pour autant déconnectés, ces êtres nous racontent l’histoire d’une émotion, d’un cheminement, une quête.

Peut-être parviennent-ils à nous communiquer quelque chose enfoui dans la continuité de l’expérience humaine.....

Nous pouvons tous éprouver un sentiment d’apaisement en contemplant une forme d’un équilibre serein, irréfutablement harmonieuse. 
Sans doute est-elle censée renvoyer à quelque chose au delà d’elle même, à quelque sens commun, un dialogue entre les consciences, une résonnance cachée au plus profond des êtres, mais dont la perception est propre à chaque individu.

Voyage en terre intérieure...