Peinture: G. de Mont-Marin

Né en 1984, le peintre Grégoire de Mont-Marin surprend par ses choix picturaux. On n'attend pas en effet d'un peintre si jeune une peinture naviguant ainsi entre le baroque et le romantisme.. 

C'est après sa sortie de l' école d 'Art Appliqué qu'il décide de se consacrer à la peinture à l'huile, intègrant alors différents ateliers pour perfectionner sa technique.

C’est au cours de ces années qu' il découvre véritablement la richesse de la peinture à
l’huile et toutes ses subtilités : la préparation du support, la fabrication des médiums,
l’approche directe ou indirecte, le travail en grisaille ainsi que l’utilisation des glacis.

Grâce à ces rencontres, son regard sur la peinture évolue. Il étudie la peinture des grands
maîtres et se nourrie de toutes ces influences, le sfumato de Léonard de Vinci qui voile
ses personnages d’une aura mystérieuse, les architectures classiques qui jalonnent les
peintures de la Renaissance, l’esthétisme classique des personnages de Raphaël, la nature
sauvage des peintres romantiques ainsi que les univers étranges des Symbolistes.

Toutes ces peintures ont fait évoluer sa démarche artistique, et lui ont permis de mieux
exprimer ce qu'il ressentais: un univers classique teinté de mystère et de solitude,
soutenu par des architectures, symboles de passage, telles des portes ouvrant sur un autre
monde, une peinture tonale, qui, en harmonisant l’ensemble, crée une atmosphère irréelle
et intemporelle propre à laisser s’épanouir l’imagination..